• Pride - un film de Matthew Warchus (2014)

    Sortie en salle le 17 septembre 2014

    Pride - un film de  Matthew Warchus (2014)Le début du film a lieu à Londres le 30 juin 1984, lors de la marche des fiertés gays et lesbiennes qui se déroule chaque année à Londres mais également dans le monde entier. Une marche pour que les lesbiennes et gays puissent s'affirmer et revendiquer leurs droits. C'est ce jour-là que Joe Cooper, 20 ans, s'affirme pour la première fois en tant qu'homosexuel et participe à sa première "pride". Il y fait la connaissance de Mark Ashton et de plusieurs autres militant-e-s pour les droits des lesbiennes et homosexuels. En 1984, une forte grève était menée par les mineurs pendant une année entière. Durant la marche des fiertés, Mark a l'idée de créer un fond de solidarité pour les mineurs en grève, des fonds récoltés par des gays et lesbiennes, un groupe qui s'appelle LGSM (Lesbians and Gays Support the Miners). Leur local de réunion et de fabrication de matériel se situe dans une librairie gay située en plein coeur de Londres. Dans un premier temps, peu de personnes dans la communauté se sentent investies dans une mission d'aide aux mineurs, préférant se focaliser sur les discriminations faites à leur encontre ou tout simplement parce que le monde ouvrier (comme un peu partout) est souvent homophobe (et macho). Après avoir récolté quelques fonds (dans la rue, dans les bars gays), le LGSM appelle le syndicat des mineurs mais lorsque le groupe fait référence à sa spécificité (orientation amoureuse), on leur raccroche rapidement au nez. Le groupe prend contact avec un groupe local de soutien aux mineurs situé dans un village du Pays de Galle du sud. Après quelques malentendus, le groupe constitué d'une dizaine de personnes part en bus en direction du village pour faire la connaissance du groupe de soutien. Ils sont bien accueilli-e-s par leurs hôtes maisPride - un film de  Matthew Warchus (2014) beaucoup moins par les mineurs et leur famille. Mais après plusieurs rencontres, chacun-e apprendra à mieux se connaitre, des liens, voire des amitiés se créeront. Le groupe de soutien aux mineurs du village gallois remarquera la motivation et l'énorme détermination du LGSM. A Londres, le LGSM  organise un concert de soutien aux mineurs grévistes avec en tête d'affiche le célèbre groupe anglais homosexuel Bronski Beat qui a fait un tabac avec leurs morceaux "Tell me why" ou "Smalltown boy". C'est l'occasion pour le groupe de récolter de nombreux fonds mais également de médiatiser la cause des mineurs.

    Que dire ? Ce film m'a offert durant deux heures une bouffée d'air dans un cinéma du 13ème arrondissement de Paris ! "Pride" est dans la pure tradition anglaise : beaucoup d'humour, avec de bonnes réparties. On rit certes mais c'est également un film sérieux qui est tiré d'une histoire vraie, durant la suprématie de Margaret Tatcher. Le film dénonce l'homophobie mais en parallèle traite d'une certaine Pride - un film de  Matthew Warchus (2014)communauté L & G qui milite pour leurs droits mais également pour celles et ceux qui sont exploités, en particulier les mineurs grévistes. Mark est en quelque sorte leur représentant qui fait le lien entre les discriminations des L & G et l'exploitation qu'endure les mineurs.  Les discriminations sont souvent liées à la méconnaissance, aux stéréotypes qu'on a dans la tête et on verra dans le film, qu'à force de se côtoyer, de communiquer ensemble, de partager des moments de la vie, la plupart (hormis quelques exceptions qui resteront sur leur a priori) des membres du comité de soutien du village gallois accepteront dans un premier temps les gays et lesbiennes du LGSM puis soutiendront à la fin du film leur cause et leurs droits. On verra aussi que certaines lesbiennes de la communauté L & G se sentent reléguées au second plan, comme invisibilisées par les gays. D'ailleurs deux lesbiennes (sur trois, ce qui montre que les lesbiennes en mixité sont bien trop souvent minoritaires) du LGSM créent leur propre groupe dePride - un film de  Matthew Warchus (2014) lesbiennes en solidarité avec les grévistes. Dans le film, le problème est rapidement abordé mais il est toujours d'actualité : le sexisme existe aussi chez les gays et 20 ans après, le sujet est toujours d'actualité. On apprendra aussi que les deux lesbiennes soutiennent non seulement la cause des grévistes mais aussi celles des femmes et des animaux puisqu'elles se disent elles-mêmes "vegan" : "nous sommes lesbiennes, féministes et vegan". Waouh, un film qui fait vraiment du bien !

    On retrouve quelques caricatures par-ci, par-là mais rien d'extraordinaire et bien moins que la moyenne des films mettant en scène des L & G. Le film aborde le militantisme mais aussi l'affirmation de soi, les discriminations, la maladie (SIDA), la relation avec la famille, avec les autres. C'est drôle, sérieux, émouvant et ça donne plein, plein de punch. Allez voir "Pride" !

    Avec Ben Schnetzer, George MacKay, Imelda Staunton, Dominic West, Bill Nighy, Paddy Considine, Andrew Scott, Joseph Gilgun, Jessica Gunning, Freddie Fox, Faye Marsay, Karina Fernandez...

    Pride - un film de  Matthew Warchus (2014)

    Bande annonce :


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :