• Welcome - film de Philippe Lioret (2009)

    Welcome - film de Philippe Lioret (2009)Bilal (Firat Ayverdi) est un jeune kurde d'Iran de 17 ans qui a rejoint Calais à pied, soit 4.000 kilomètres, pour retrouver son amie partie vivre avec sa famille à Londres. Bloqué à Calais car en situation irrégulière et après un essai de passage de frontière désastreux, il se met en tête de traverser la Manche à la nage pour atteindre l'Angleterre.

    C'est à la piscine municipale qu'il fait la connaissance de Simon (Vincent Lindon), maître-nageur et ancien champion de natation, qui lui donnera des cours de crawl. Simon est en instance de divorce et dans sa tête, tout est confus. Marion (Audrey Dana), sa femme, est bénévole dans une association qui distribue des repas chauds aux migrants. Afin d'essayer de reconquérir le coeur de Marion, Simon va aider Bilal en l'hébergeant quelques nuits. Il sera dénoncé par un voisin à la police à cause de l'article L622-1, loi menaçant de 5 ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende tout citoyen-ne- ayant aidé une personne en situation irrégulière.

    Ce film trace l'histoire d'un homme (Simon) paumé, qui semble indifférent à ce qui l'entoure et qui, au fur à mesure du film, prendra conscience qu'il peut faire au moins quelque chose dans sa vie : aider quelqu'un. Bilal est à l'inverse très positif. Il n'a pas hésité à faire 4.000 kilomètres sans papiers avec tous les risques que cela comporte pour essayer de rejoindre celle qu 'il aime et dont son père veut la marier à un cousin bien plus âgé, qu'elle ne connait pas. Il a espoir une fois arrivé en Angleterre de gagner sa vie en devenant footballeur professionnel au club de Manchester United. Alors qu'il ne sait pas nager, il apprendra sans relâche le crawl (je devrais prendre de la graine ! :-)). Ils ont le point commun tous les deux d'être seuls et de cela découlera une amitié.

    Welcome - film de Philippe Lioret (2009)

    Ce film évoque entre autres l'indifférence en terme d'engagement (Simon), la dénonciation de son voisin qui se croit un bon citoyen français, le business des passeurs qui demandent 500 euros par personne, la dure réalité (parfois tragique) du quotidien des migrants et une loi et ses conséquences inhumaines.

    J'ai surtout apprécié ce film par son côté engagé mais la réalisation et l'histoire en elle-même est de qualité même si quelques longueurs se font sentir.

     La bande annonce :


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :