• Wadjda - film de Haifaa Al-Mansour (2012)

    Wadjda - film de Haifaa Al-Mansour (2012)J'ai regardé "Wadjda" quelques jours après sa sortie française en début d'année. Quel plaisir de l'avoir revu cet après-midi en DVD. Lorsque j'avais lu sur internet qu'il était question d'un vélo convoité par une fille en Arabie Saoudite, je m'étais dit que ce film était pour moi ! :-)

    Wadjda (Waad Mohammed) est une fille saoudienne de classe moyenne de 12 ans qui va à l'école coranique (pas trop le choix de toute façon). Elle rêve d'acheter un vélo vert qui est dans une boutique pour faire la course avec son copain Abdullah (Abdullrahman Al Gohani) . Mais en Arabie Saoudite, les filles, au contraire des garçons, ne font pas de vélo. Wadjda s'en moque et économise pour réaliser son rêve. Elle se moque aussi des interdits dictés par la religion et écoute des cassettes de rock, porte des Converse et surtout apprend en cachette à faire du vélo sur la bicyclette d'Abdullah. Sa mère (Reem Abdullah) est institutrice mais malgré son statut de salarié, elle reste prisonnière d'une société qui considère les femmes  comme inférieures aux hommes. En mixité, seuls les yeux sont visibles, l'impossibilité de conduire ou l'obligation de supporter le mariage de son mari afin qu'il puisse avoir un garçon (la naissance de Wadjda s'est déroulée dans de mauvaises conditions). La société saoudienne est divisée en deux : d'un côté les hommes qui ont tous les droits et de l'autre, les femmes qui en ont très peu. A l'école, les filles apprennent à être soumises, à accepter leur situation. Car si plus aucune femme ne l'acceptait, la révolution aurait déjà été mise en place ! 

    Wadjda - film de Haifaa Al-Mansour (2012)Pour s'offrir le vélo de ses rêves, Wadjda décide de s'inscrire à un concours de textes coraniques organisé par son école. Si elle gagne le premier prix, cela lui permettrait d'avoir suffisamment d'argent pour l'acquérir. Ca serait aussi l'occasion d'être mieux perçu par la directrice de l'établissement qui la voit d'un mauvais oeuil à cause de son comportement atypique.

    Très peu de films ont été réalisés par des saoudiens et encore moins par des saoudiennes. Haifaa Al-Mansour réalise un très beau film tendre et frais. Ce n'est pas un film militant mais les yeux de Wadjda sont là pour montrer ce qu'elle vit au quotidien, sa tenacité, son envie de liberté à travers la société saoudienne. Le vélo n'est pas qu'un prétexte, il est aussi un bon outil d'émancipation, de liberté encore et toujours.

    Wadjda - film de Haifaa Al-Mansour (2012)

    Bande annonce :


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :