• Reaching for the moon - un film de Bruno Barreto (2014)

    Sortie en salle le 27 août 2014

    Reaching for the moon - un film de Bruno Barreto (2014)Découverte pour moi d'une nouvelle salle à Paris, Le nouveau Latina, située dans le Marais, rue du Temple. Ce cinéma qui comprend 3 salles est un cinéma indépendant d'art et d'essai privilégiant les films latins (comme son nom laisse supposer). Bonne découverte et j'en ai profité dans ma foulée pour enchaîner avec "Sacco et Vanzetti" avec 5 minutes de battement entre les deux !

    "Reaching for the moon" ("Atteindre la lune") est un film Brésilien réalisé par Bruno Barreto ("Quatre jour en septembre", "Dona Flor et ses deux maris", "Bossa Nova", "Rio ligne 174", 19 films en tout), fils de la productrice Lucy Barreto. Celle-ci a acheté les droits du livre "Rare and commonplace flowers" en 1995, un ouvrage consacré à la relation d'Elizabeth Bishop et de Maria Carlotta Costallat de Macedo Soares, surnommée Lota (les 2 héroïnes du film). C'est bien plus tard que Bruno Barreto eut l'envie de produire un film consacré à leur relation.

    A new-york en 1951, Elizabeth Bishop (Mirando Otto) en manque d'inspiration et dans une mauvaise passe décide de partir en vacances chez Mary (Tracy Middendorf), une ancienne amie étudiante états-unienne qui vit au Brésil en couple avec Lota de Soares (Gloria Pires), une riche architecte paysagiste. Leur propriété isolée est immense, conçue par Lota qui a un fort caractère : très sure d'elle, ambitieuse, autoritaire. Dans la vie, elle s'est toujours battue pour obtenir ce qu'elle voulait. A l'inverse, ElizabethReaching for the moon - un film de Bruno Barreto (2014) Bishop est timide, peu sure d'elle, imaginant toujours le pire. Pour se donner du courage et trouver de l'inspiration dans l'écriture de poèmes, elle boit. Maladroite à son arrivée, elle se fera rapidement aimer par Lota qui n'aura d'yeux que pour elle et réciproquement, écartant Mary. Elizabeth commencera à retrouver de l'inspiration et écrira des poèmes tandis que Mary continuera à habiter dans la propriété mais dans une autre maison avec un bébé qu'elle adoptera avec la complicité de Lota en moyennant de l'argent. La femme ayant accouché du bébé avait  huit enfants et ne pouvait la garder à cause de la vie misérable que la famille menait... Comme quoi l'argent peut tout faire, même d'acheter des bébés !

    Elizabeth gagna le célèbre prix Pulitzer de poésie pour son recueil "North & South - A cold spring" et déviendra l'une des quatre poétesses les plus reconnues tandis que Lota est devenue l'architecte du célèbre parc Flamengo.

    Reaching for the moon - un film de Bruno Barreto (2014)

    Elizabeth, orpheline, a toujours souffert de l'absence de son père mort lorsqu'elle avait 8 mois et de sa mère partie en hôpital psychiatrique à ses 5 ans. Elle souffrait de l'abandon et se réfugiait dans l'alcool malgré des années de bonheur avec Lota. Après une quinzaine d'années de vie commune et des tensions dans le couple qui commençait à persister, Elizabeth décida de partir enseigner pendant 6 mois aux Etats-Unis. Lota refusa catégoriquement qu'elle parte, comme elle savait si bien le faire mais après une forte dispute, Elizabeth très motivée par le poste proposé s'en alla de leur propriété pour se rendre à New-York. Lota, désespérée par cette séparation et par le refus (à l'époque mais son projet sera utilisé par la suite) du projet du parc Flamengo craquera et prendra du repos dans un hôpital psychiatrique. Lorsqu'elle se sentira dans un meilleur état elle partira voir l'amour de sa vie à New-York. Se rendant compte qu'Elizabeth a une aventure avec une autre femme, elle se suicidera dans l'appartement d'Elizabeth.

    Reaching for the moon - un film de Bruno Barreto (2014)On croyait Elizabeth faible et Lota forte et finalement les rôles se sont inversés, Lota ayant peu l'habitude de faire face à des échecs. Le film trace l'histoire et la relation forte et intense entre Lota et Elizabeth mettant en retrait d'autres aspects : coup d'état militaire, situation politique et sociale au Brésil survolée, lesbianisme et homosexualité au Brésil dans les années 50, etc. "Reaching for the moon" se veut avant tout être un film qui met en relief l'amour. Bruno Barreto réussit bien son coup même si quelques longueurs se font sentir mais sans plus. Les images et paysages sont magnifiques même si j'aurais aimé voir tant d'autres paysages de cette trempe. Miranda Otto ("La guerre des mondes", "Trilogie le seigneur des anneaux", "La ligne rouge", "Human nature", "The homesman") dans son rôle de timide, de mal-être est carrément géniale comme l'est tout autant Gloria Pirez dans sa façon de vivre comme une tornade (!).

    Un petit plaisir, un poème d'Elizabeth Bishop traduit en français trouvé sur cette page internet :

    One art (un art) :

    Les vraies Elizabeth et Lota :
    Reaching for the moon - un film de Bruno Barreto (2014)Dans l'art de perdre il n'est pas dur de passer maître; / tant de choses semblent si pleines de l'envie / d'être perdues que leur perte n'est pas un désastre.

    Perds chaque jour quelque chose. L'affolement de perdre / tes clés, accepte-le, et l'heure gâchée qui suit. / Dans l'art de perdre il n'est pas dur de passer maître.

    Puis entraîne-toi, va plus vite, il faut étendre / tes pertes  aux endroits, aux noms, aux lieux où tu fis / le projet d'aller. Rien là qui soit un désastre. 

    J'ai perdu la montre de ma mère. La dernière / ou l'avant-dernière des trois maisons aimées : partie ! / Dans l'art de perdre il n'est pas dur de passer maître.

    J'ai perdu deux villes, de jolies villes. Et, plus vastes, / des royaumes que j'avais, deux rivières, tout un pays. / Ils me manquent, mais il n'y eut pas là un désastre.

    Même en te perdant (la voix qui plaisante, un geste / que j'aime) je n'aurai pas menti. A l'évidence, oui, / dans l'art de perdre il n'est pas dur de passer maître / même s'il y a comme (écris-le !) comme un désastre. 

    Ce poème a été traduit par Alix Cléo Rouaud, Linda Orr et Claude Pouchard.

    Bande annonce : 



    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :