• Maman est folle - téléfilm de Jean-Pierre Améris (2007)

    Maman est folle - téléfilm de Jean-Pierre Améris (2007)Voici un téléfilm sans prétention qui nous amène dans le monde difficile des migrants clandestins. C'est le deuxième film français que je vois sur ce sujet après "Welcome" et autant dire tout de suite qu'il ne laisse pas indifférent. Sans prétention parce qu'il a très certainement été produit avec un budget limité mais l'histoire est touchante et belle.

    Sylvie (Isabelle Carré), la trentaine, est "mère au foyer" dans le Nord de la France. Sa vie s'articule autour de Marc (Marc Citti), son mari, de Manon (Elisa Heusch) et d'Antoine (Zacharie Chasseriaud), leurs deux jeunes enfants. Malgré tout l'amour qu'elle porte pour sa famille et réciproquement, elle s'ennuie. Elle est très sensible, fragile et en même temps originale, marrante, généreuse. Un jour, alors qu'un pneu de la voiture éclate et que Sylvie et les enfants commencent à se demander comment ils vont pouvoir rejoindre leur domicile, Jallal (Nazmi Kirik), un migrant clandestin les aide à changer de roue.

    Le lendemain, Sylvie reconnait de loin Jallal et d'autres migrants à Calais. Ils attendent une distribution de nourriture concocté par des bénévoles d'une association d'aide aux migrants. Sylvie se propose d'aider. C'est ainsi que Sylvie, pour la première de sa vie, entre dans le monde du bénévolat. Elle sent que c'est ce qu'elle recherchait, un but dans sa vie en dehors de sa famille. Elle fait la connaissance deMaman est folle - téléfilm de Jean-Pierre Améris (2007) plusieurs bénévoles dont Isabelle (Christine Murillo) qui a perdu quelques années auparavant son fils et son mari. Depuis, elle fait tout ce qu'elle peut pour aider les migrants de Calais : repas, vêtements, hébergement - interdit par la loi avec l'article 622-1 qui menace de 5 ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende tout-e citoyen-ne hébergeant une personne sans-papiers -. Sylvie va peu à peu s'investir sans relâche pour donner un peu de réconfort à ces hommes - et quelques femmes - dans la détresse qui ont pour objectif de rejoindre l'Angleterre. Son engagement entraînera beaucoup de tension dans la vie du couple et des enfants car Sylvie devient de moins en moins présente pour eux.

    Jallal fait une nouvelle demande comme réfugié politique qui lui est refusé, n'ayant pas assez d'attestations pour prouver les persécutions et le risque pour sa vie s'il rentrait dans son pays d'origine. Il n'a plus qu'un seul objectif : partir pour l'Angleterre. Devant la juge, il dit que ce n'est pas par plaisir qu'il veut rester en France. Il a dû quitter ses enfants, sa femme pour un pays qu'il ne connait pas (et qui l'accueille si mal).

    Maman est folle - téléfilm de Jean-Pierre Améris (2007)

    Sylvie est sensible à la détresse et à l'histoire de ces migrants. Depuis sa prise de conscience, elle ne peut plus se voir les ignorer comme beaucoup le font et prendra des risques pour les aider.

    Ce téléfilm pointe du doigt la triste réalité des migrants que certains média et politique ont tendance à criminaliser, à travers une femme attachante, pleine de ressource. Isabelle interprète le rôle de Sylvie de façon juste et joue de façon excellente.

    Bande-annonce : 

     

    Reportage sur "Maman est folle" sur France 3 :


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :