• La malédiction - un film de Richard Donner (1976)

    La malédiction - un film de Richard Donner (1976)Synopsis :

    "Il est né à la 6ème heure du 6ème mois. Selon le livre des Révélations, la confrontation finale entre les forces du Bien et du Mal. L'Apocalypse, débutera avec la naissance du fils de Satan sous sa forme humaine.

    Incapable d'annoncer à sa femme Katherine (Lee Remick) la mort tragique de leur nouveau-né, le diplomate américain Robert Thorn (Gregory Peck) décide de prendre comme fils un bébé orphelin. Les détails de la naissance de cet enfant restent secrets, mais lorsque le petit garçon prénommé Damien (Harvey Stephens), grandit, il devient évident qu'il ne s'agit pas d'un enfant ordinaire. Tandis que des morts mystérieuses et d'étranges avertissements font leurs apparitions, Robert Thorn réalise peu à peu que le Mal se cache derrière le visage angélique de son fils et que la signification du nombre 666 mène à la plus terrifiante des révélations."

    "La malédiction" est sorti en 1976, soit deux avant "Halloween". Autant dire que la fin des années 1970 et les années 80 ont été une période où les films d'horreur ont prit un grand démarrage. L'un comme l'autre, les effets (spéciaux ou pas !) étaient quasiment inexistants, époque oblige, et le budget très serré et limité.La malédiction - un film de Richard Donner (1976) Mais la peur n'est pas inexistante, loin de là. Elle se joue sur des ambiances, sur des regards, sur une musique de chants grégoriens chantés en latin, sur une intrigue qui monte en crescendo. Le film a beaucoup fait parler de lui : parler de Satan n'est pas anodin, surtout à cette époque (maintenant c'est à la mode). J'imagine que certain-e-s ont cru à la fin de l'humanité pendant quelques instants mais ce n'est qu'un film, enfin certainement... ah ah ah ! Chez les croyant-e-s, j'imagine qu'il a réveillé des craintes, des angoisses, un sentiment de peur de ce qui pourrait arriver si le fils de Satan était parmi nous.

    L'intrigue tient bien la route et les indices qu'on reçoit au fur et à mesure met les (télé)spectatrices/teurs en haleine, comme un bon thriller. Pas de quoi être mort-e de trouille mais quelques séquences restent mythiques (décapitation du photographe, suicide de la première nourrice de Damien). Ce que j'ai le moins apprécié est le mélo-mélo-mélo (je continue ?) entre Robert et Katherine, un couple très uni certes mais La malédiction - un film de Richard Donner (1976)de façon exagérée. D'ailleurs, Katherine semble inexistante, effacée derrière son mari et son fils : elle ne vit que pour eux. Encore un rôle de femme bourgeoise effacée comme il y en avait tant. Robert, en bon père de famille héroïque va tout faire, à l'aide de Keith Jennings (David Warner), un photographe, pour découvrir la vérité. Que ferions-nous sans les hommes ?

    Ce DVD (toujours emprunté à la médiathèque) est sorti à l'occasion du 25ème anniversaire du film, en 2001 si vous m'avez bien suivi. Il contient un bonus de 45 minutes comprenant des témoignages de l'équipe technique. On apprend pas mal de trucs sur le tournage, les acteurs, les actrices, sur la musique du film (de Jerry Goldsmith), etc.

    En 1978 est sorti au cinéma "La malédiction 2" de Don Taylor et en 1981 "La malédiction finale" de Graham Becker.  

    La malédiction - un film de Richard Donner (1976)

    Bande annonce, en VO non sous-titrée :


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :