• Free love - un film de Peter Sollett (2016)

    Sortie en salle le 10 février 2016

    Free love - un film de Peter Sollett (2016)"Années 2000. Laurel, est une brillante inspecteur du New Jersey. Sa vie bascule le jour où elle rencontre la jeune Stacie. Leur nouvelle vie s’effondre quand Laurel découvre qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale. Laurel a un dernier souhait : elle veut que sa pension revienne à la femme qu’elle aime, mais la hiérarchie policière refuse catégoriquement. Laurel et Stacie vont se battre jusqu’au bout pour faire triompher leurs droits."

    Le film réalisé par Peter Sollett est tiré d'une histoire vraie, celle de Laurel Hestel et Stacy Andree au début des années 2000 dans le New Jersey, aux Etats-Unis. Les deux protagonistes se rencontrent lors d'un match de volley-ball, chacune jouant dans une équipe différente. La première partie du film se concentre sur leur rencontre, leur relation, leur histoire d'amour, le travail de Laurel (policière). La deuxième et dernière partie est sur la découverte de la maladie de Laurel, un cancer des poumons bien avancé, les séances de chimio, les séjours à l'hôpital.  Mais également une lutte pour que Stacy puisse obtenir la pension de Laurel lorsque cette dernière ne sera plus de ce monde afin qu'elle puisse payer les traites de leur maison achetée ensemble quelque temps plus tôt. Derrière ce combat personnel, dirons-nous, Steven Goldstein, un militant influent pour les droits des LGBT (Lesbienne, Gay, Bi et Trans) va faire de cette affaire un combat pour le mariage des homosexuel-le-s et pour l'égalité des droits.

    Free love - un film de Peter Sollett (2016)

    Laurel est flic depuis 23 ans et est considérée comme l'une de meilleurs du secteur. Malgré tout, elle perçoit toujours du sexisme de la part de ses collègues, de sa hiérarchie. Elle se sent obligée de cacher son homosexualité, comme le fait également l'un de ses collègues de peur des moqueries et des représailles. Malgré tout, elle fait son coming out à son co-équipier peu de temps avant la découverte de son cancer. Ce dernier l'aidera durant toute l'épreuve de sa maladie et dans son combat, pour que Stacy obtienne la pension de Laurel (ce que tout couple marié obtient après la mort du conjoint travaillant dans la police. Les couples gays n'ont pas le droit de se marier). A plusieurs reprises Laurel Hestel parlera d'égalité, comme un let-motiv. Ceux qui au début n'osaient pas se prononcer (collègues de Laurel, politiciens), prendront position pour aider Laurel à gagner son combat et celui de tou-te-s les LGBT. 

    Après les récentes sorties des films à succès "Carol" de Todd Haynes et "The danish girl" de Tom Hooper, des films ayant pour rôle principaux des LGBT et  traités de façon "positive", "Free love" arrive avec un aspect plus politisé puisqu'il intègre une lutte, un combat qui a permis des avancés significatives aux Etats-Unis. 50 ans après la trame de "Carol" (1952, le film est une adaptation du second roman - que je vous recommande - de Patricia Highsmith intitulé à la base "Les eaux dérobée" et renommé "Carol" à la sortie du film), la condition des femmes aux Etats-Unis a heureusement  évolué même si le sexisme persiste encore et encore.  A la différence des hommes homosexuels, les lesbiennes subissent en plus des discriminations homophobes, le sexisme. Il en  est d'ailleurs question dans le film. Le co-équipier de Laurel ne se rend d'ailleurs même pas compte lorsqu'il se moque d'elle en lui disant qu'elle fait partie des minorités. C'est pourtant vrai. Stacy est mécanicienne. Avant son entretien d'embauche dans un nouveau garage automobile, elle ressent tous les à priori que les hommes peuvent avoir vis à vis des femmes lorsqu'il est question de mécanique. Elle sera finalement embauchée et bien intégrée dans l'équipe.

    Free love - un film de Peter Sollett (2016)

    Peter Sollett a réussi à faire un film poignant, touchant et émotionnellement très fort. Les deux actrices principales Ellen Page (Tracy Andree) et Julianne Moore (Laurel Hestel) sont au top de leur forme dans des rôles bien difficiles et en jouant au mieux la personnalité des vraies protagonistes. Steve Carell dans son rôle de juif militant gay charismatique est très convainquant. Le co-équiper de Laurel, Michael Shannon, l'hétéro blanc et privilégié, apporte une touche d'espoir : avoir des privilèges et remettre un tant soit peu ses privilèges en question. On peut regretter le côté très "norme" de Tracy et Laurel dont seuls le travail, leur maison et leur chien comptent. Est-ce leur réalité ? Ou celle du réalisateur/scénariste ? Le film n'a pas pour objectif de refaire le monde alors je m'arrête sur ces quelques considérations. :-). Une belle histoire d'amour mêlée à la maladie et une lutte pour l'obtention de droits. Chapeau ! Au début du générique de fin, on voit quelques photos des deux "vraies" Tracy et Laurel comme pour nous rappeler que "Free love" est une histoire vraie et c'est d'autant plus touchant après avoir vu le film.

    Avec Ellen Page, Julianne Moore, Michael Shannon, Steve Carell, Luke Grimes, Josh Charles, Skipp Sudduth, etc.

    Free love - un film de Peter Sollett (2016)

    Bande annonce :

    Interview d'Ellen Page à propos du film et de son rôle :



    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :